VOUS ÉCOUTEZ EN DIRECT RADIO MÉDECINE DOUCE 

© Radio Médecine Douce 2018 

  • Nathalie Lefèvre

Soigner les animaux de façon naturelle

Mis à jour : 19 juin 2018

Cela fait des années que je connais Jacqueline Peker. Depuis toujours, elle consacre sa vie aux animaux.

Entre autres, elle a participé de façon très active à l’émission 30 millions d’amis, elle a écrit de nombreux ouvrages. Et surtout, elle a été une promotrice infatigable de la médecine naturelle pour les animaux.


Régulièrement, j’enregistre des émissions en sa compagnie, et je vous encourage, si vous possédez un animal, à les écouter. Et si vous ne connaissez pas encore mon amie Jacqueline, écoutez cette émission.


Ecoutez notre podcast sur L'homéopathie vétérinaire.

Médecine douce et animaux : où en sommes-nous ?

Aujourd’hui, les émissions médicales à la télévision se résument pour l’essentiel au journal de la santé de Michel Cymès. Une émission qui malgré ses qualités, fait surtout la part belle à la médecine allopathique, et qui parle peu des animaux.

D’émission sur la santé des animaux, il n’y en a pas. D’émission sur la médecine naturelle, non plus. Alors une émission qui allie les deux…

Pourtant, deux Français sur trois s’intéressent aux effets de la médecine complémentaire sur nos bêtes à écailles, poils et plumes. Et l’homéopathie peut avoir des effets très heureux sur eux, bien plus que la médecine allopathique.

Quelques astuces

Ainsi on sait que podophyllum a un effet particulièrement positif sur les diarrhées et peut s’avérer très utile en été sur les espèces qui se déshydratent très facilement.

Pour soigner les piqûres de guêpe ou d’aoutats, l’apis est tout à fait recommandé. La calendula sous forme de teinture-mère est pareillement intéressante pour nettoyer les plaies, avec l’arnica (sous forme homéopathique) et le phosphorus.

En plus, pas de piqûre à faire ! La plupart des animaux prennent directement l’homéopathie dans la main de leur propriétaire. Sinon, il vous suffit de la diluer dans son eau.

L’homéopathie se révèle très efficace sur les animaux, car ils sont beaucoup plus sensibles que nous. Il leur suffit parfois d’entendre simplement le bruit d’un voisin qui rentre en faisant du bruit, ou le son d’un western qui passe à la télévision, pour être saisis de crises, allant parfois jusqu’à l’épilepsie. Voilà pourquoi une médecine douce leur est particulièrement adaptée.

Par ailleurs, les deux animaux les plus sensibles à l’homéopathie sont le cheval et le chat, directement affectés par les remèdes dans les cinq minutes, alors que pour l’homme et le chien, le travail est plus long.

Les fleurs de Bach peuvent également être une approche intéressante. Saviez-vous que même les chevaux peuvent ressentir de la jalousie ?

Une responsabilité quotidienne

Un animal est une grande responsabilité. Il faut savoir partager sa solitude, et aussi savoir adopter l’animal qui est le plus apte à sa condition physique, à son habitat et à son tempérament.

Un danois par exemple, peut supporter très bien la vie dans un petit appartement, s’il court deux heures dans la journée. Mais sa force de traction est telle qu’il est très déconseillé si vous n’êtes pas en très bonne condition physique. D’autre part, contrairement à ce que l’on pourrait croire, le chat supporte très mal de rester toute la journée seul, il aime beaucoup jouer.

L’animal pose aussi, par sa présence, des questions économiques. Il faut le nourrir et le soigner.

Ce n’est pas à prendre à la légère. Bien sûr, avec un peu de lecture et de sensibilité, on peut apprendre à soigner son animal de compagnie.

C’est surtout l’expérience qui finit par parler, et puis, quel plus beau lien entretenir avec son animal que de le soigner soi-même ?

Soyez heureux !

Nathalie Lefèvre et Gary

665 vues