• Nathalie Lefèvre

Les secrets des huiles ayurvédiques


Très chers lecteurs,


On parle aujourd’hui beaucoup de la médecine ayurvédique. Il s’agit tout simplement de la médecine traditionnelle indienne, qui existe depuis au moins 3 000 ans, et qui n’a cessé de s’enrichir de ses propres expériences, mais aussi des apports venus de l’extérieur.



Ayurvéda signifie science de la vie, et cette médecine est directement reliée à la sagesse védique, c’est-à-dire aux textes fondateurs de la culture indienne. Mais le succès de la médecine védique est aujourd’hui global, et elle est désormais pratiquée sur tous les continents.


L’Inde a conservé sa médecine traditionnelle, dite yunani, tandis qu’en Europe nous l’avons oubliée. Aussi, elle accorde une importance particulière à la phytothérapie, et les huiles ne lui sont pas inconnues, bien au contraire.


Je vous propose donc de réécouter une émission que j’avais enregistrée il y a déjà quelque temps avec Eric Bhat, spécialiste de la médecine védique, et qui a spécialement pour thème les huiles, dont les bienfaits et l’utilité sont désormais connus de presque tous.


Ecoutez notre émission sur les huiles ayurvédiques.

Une multitude d’onguents


Chaque huile essentielle a des vertus médicinales multiples. Comment reconnaître une bonne huile ? Avant tout, nous dit Eric Bhat, elle est végétale. Et il faut aussi qu’elle soit entièrement naturelle, pressée à froid.


Eric Bhat nous conseille à ce titre l’huile de sésame, qui est à ses yeux une petite panacée. Elle équilibre les doshas (les trois humeurs fondamentales de la médecine védique), prévient l’arthrose et résout les problèmes de peau, aussi graves que l’eczéma et le psoriasis. De son côté, l’huile de moutarde peut être irritante pour la peau, comme le savent tous ceux qui ont déjà eu recours aux cataplasmes. Elle est cependant excellente pour toute la sphère ORL et les voies respiratoires.


En hiver, Eric Bhat nous conseille un mélange de deux tasses d’huile de sésame, de deux cuillères à soupe d’huile d’amande douce, et de 2 autres cuillères d’huile de germe de blé. Pour le printemps, avec le retour de la chaleur, faites l’économie de l’huile de germe de blé.


Des usages illimités


L’huile d’olive par exemple, extrêmement rare en Inde, est considérée comme de l’or pur. On peut s’en mettre sur tout le corps, mais elle profitera particulièrement aux articulations, en régénérant les cartilages à travers la peau. On peut aussi s’en appliquer sur le visage, pour éviter les rides !

L’huile d’argan, particulièrement appréciée pour la peau, bien plus efficace et sûre que les crèmes de beauté, est très réputée pour le soin des cheveux, y compris en Inde ! De même, l’huile de noix de coco, que l’on réserve en général aux cheveux, est excellente pour la peau, et en plus extrêmement facile à transporter, puisqu’elle prend la forme d’une pâte.


L’huile de ricin régénère les cils et les cheveux, ce qui est très appréciable si vous perdez ces derniers. Elle doit néanmoins être mélangée, parce qu’elle est très épaisse. Une friction par semaine pendant deux heures, et vous verrez la différence !


Enfin, l’huile d’amande douce est recommandée pour les AVC et les tumeurs. Mais elle a aussi la réputation d’être aphrodisiaque et d’augmenter le volume du liquide séminal ! Ce qui montre bien les différents avantages d’une même huile.


Prenez soin de vous !


Nathalie Lefèvre et Gary Laski

544 vues

VOUS ÉCOUTEZ EN DIRECT RADIO MÉDECINE DOUCE 

© Radio Médecine Douce 2018