• Nathalie Lefèvre

Enfin heureux au travail

Mis à jour : 9 juil. 2018

Pourquoi le travail devrait-il être toujours pénible ? Pourquoi n’imaginerions-nous pas être heureux au travail ?



Le confort au travail


Une entreprise est avant tout une question de rentabilité. Aucune boîte ne tient si elle ne rentre pas dans ses frais. Chacun des salariés en est conscient, et doit être à la hauteur. Mais pour qu’il donne le meilleur de lui-même, il faut lui prodiguer un certain confort, sans quoi son moral baisse.


Ce confort peut prendre bien des formes différentes : psychologique, mais aussi parfois, simplement physique. Passer sa journée assis à travailler, vissé à son bureau dans une position inconfortable n’est pas bon pour notre corps.


Les dirigeants des start-up actuelles l’ont bien compris. Certains proposent même des tapis de marche, pour pallier l’inconfort des bureaux. D’autres privilégient le télétravail, ce qui est optimal pour celles et ceux qui ont une famille à charge et doivent gérer leur emploi du temps en fonction.


Mais responsabiliser ses salariés, de cette façon ou d’une autre, exige qu’on leur fasse confiance, et même qu’on leur demande leur avis !


Privilégier la communication


Déjà, le chef du bonheur en entreprise doit être à l’écoute. Les gens n’aiment plus porter ce masque qui les sépare de leurs semblables : ils aiment communiquer. À partir de là, être proche des employés, se soucier d’eux : telle est la tâche de ce responsable. Parce que notre vie intime influe sur notre vie professionnelle, et réciproquement, il importe de comprendre ce qu’on peut tirer de positif de l’une comme de l’autre, pour trouver la motivation et, pourquoi pas, l’inspiration.


D’ailleurs, il existe même aujourd’hui un label, intitulé great place to work (un endroit super où travailler), qui récompense les entreprises les plus engagées et les plus innovantes dans ce processus.


Parce qu’il n’y a qu’en prenant le pouls de l’entreprise là où il bat, que l’on fait naître la motivation !


Soyez heureux !

Nathalie Lefèvre et Gary Laski



VOUS ÉCOUTEZ EN DIRECT RADIO MÉDECINE DOUCE 

© Radio Médecine Douce 2018