Comment s'ouvrir aux autres ?

Mis à jour : 9 juil. 2018

Nos jugements, sur les gens ou sur les choses, sont souvent des préjugés arbitraires, fabriqués d’avance. C’est une forme de protection, mais c’est aussi une cage, et il n’appartient qu’à nous d’en sortir !

Si vous vous ouvrez, vous remarquerez rapidement que c’est à vous-mêmes que vous parlez : une personne entière, avec ses tracas, mais aussi son humanité. Il suffit de faire le premier pas pour que l’autre s’ouvre à son tour. Alors la rencontre peut se faire. Et il en ressort toujours un peu de magie, même éphémère. Si vous faites cette expérience, vous vous rendrez compte que les rencontres sont toujours riches d’enseignements. Rien de tel que de parler à un inconnu pour sortir de ces jugements qui nous plombent !


Savoir (se) pardonner


Ces jugements concernent aussi ceux envers qui nous avons du ressentiment, ceux dont on n’arrive pas à se mettre à la place. « Pourquoi cette personne m’a-t-elle fait du mal ? Pourquoi m’en fait-elle encore ? » Ce sont des questions qui occupent nos pensées à notre insu, et dont il est parfois très dur de se débarrasser. En fait, nous restons encore prisonniers de nos jugements ! Nous les faisons durer. Résultat : nous ressassons sans rien avoir à y gagner. Si vous avez subi une injustice, si quelqu’un vous a fait du mal, il y a un moment où vous devez pardonner. Pour vous, pour que vous cicatrisiez au fond de vous. Cela semble impossible au premier abord. Vous n’obtiendrez certainement jamais réparation, pas au sens où vous l’entendez en tout cas.

Mais se débarrasser de la rancœur, c’est se grandir : votre vie mérite mieux que de conserver indéfiniment ces blessures au cœur, qui ne veulent pas guérir. Et quelques fois, il faut suffisamment s’ouvrir pour se rendre compte que c’est nous, au fond de nous, à qui nous en voulons. De ne pas être ou de ne pas avoir été qui nous voulions être. De ne pas savoir ou avoir su quoi faire. C’est pourquoi il est aussi important de se pardonner. Nous sommes plus que le jugement sévère que nous portons sur nous-mêmes, bien plus.

Nous avons tous peur de nous guérir, de ne pas être à la hauteur. Mais l’accepter permet de devenir nous-mêmes et sortir de notre zone de confort est la voie salutaire pour nous ouvrir aux autres.


Ecoutez notre podcast : LA ZONE DE CONFORT : TERRE PROMISE DE L'ÉGO

VOUS ÉCOUTEZ EN DIRECT RADIO MÉDECINE DOUCE 

© Radio Médecine Douce 2018